Coupe-circuits en bourseJ’avais prévu un autre article pour aujourd’hui, mais compte tenu des évènements de cette semaine, celui-ci a plus de sens. En effet, certains d’entre vous n’avaient peut-être encore jamais vécu une telle volatilité et ont peut-être découvert qu’il existait des coupe-circuits sur les marchés US. Je vais donc vous parler des limites de marchés ou des coupe-circuits si vous préférez, sur les futures.

Qu’est-ce qu’un coupe-circuit en bourse ?

Un coupe-circuit est une limite que fixent les places boursières sur lesquelles sont tradés les futures pour permettre aux marchés de faire une pause. Presque tous les futures ont des coupe-circuits.

Combien de temps dure un coupe-circuit en bourse ?

Un coupe-circuit dure 15 mns.

 

A quoi sert un coupe-circuit en bourse ?

Un coupe-circuit va permettre aux marchés de faire une pause. Quand c’est la panique sur les marchés, les opérateurs ne sont plus rationnels. Faire une petite pause va leur permettre de traiter les informations, analyser la situation, reprendre leurs esprits et éventuellement réinitialiser leurs algorithmes.

 

Comment fonctionne un coupe-circuit en bourse ?

Les coupe-circuits se déclenchent à partir du moment où les cours se sont fortement décalés à la baisse comme à la hausse par rapport à la clôture de la veille. Tous les futures ont des limites à la baisse mais aussi à la hausse (pour les futures qui ont des limites). Seuls les futures sur indices actions n’ont que des limites à la baisse.

Les intervenants sur les marchés n’ont alors plus la possibilité d’acheter au-dessus de la limite haute ou alors de vendre en dessous de la limite basse.

Si les marchés venaient à clôturer sur une limite, le lendemain, les limites seraient augmentées. Si les marchés ne clôturent pas à ces limites, alors les limites habituelles seront appliquées le lendemain.

Voici un lien concernant les limites sur les futures du Chicago Mercantile Exchange (CME): Matières agricoles.
Toujours sur le CME, un autre lien: Futures sur indices.

 

Que s’est-il passé ce lundi 24 août 2015 ?

Si vous avez vécu cette journée en direct devant votre écran, vous n’avez pas dû vous ennuyer car il y avait du spectacle ! J’espère en revanche que vous n’avez pas trop paniqué ?
Pour ma part, je me suis contenté de regarder le spectacle. Je n’ai fait qu’un seul trade en achetant un actif pre-market que je trouvais survendu. A l’ouverture des marchés ma position perdait 15% et j’ai clôturé le trade à la mi-journée avec un gain de +17%. 😉

Dans la nuit du dimanche au lundi, les marchés Asiatiques ont plongé. Entrainant les marchés Européens et les futures US avec eux. Le Nasdaq, avant l’ouverture des marchés US a même touché sa première limite de 5% amenant ainsi un premier coupe-circuit. Après l’ouverture de Wall Street, le Nasdaq a continué de baisser pour aller toucher sa limite de 7% (les limites sont différentes entre avant et après ouverture des marchés US). La baisse du Nasdaq s’est arrêtée là, il n’est pas allé toucher sa deuxième limite à -13%. Bien au contraire, cette pause a permis aux marchés de reprendre leurs esprits et le Nasdaq a alors commencé un rallye haussier impressionnant pour pratiquement aller combler gap qu’il avait créé le matin même.

Qui sait jusqu’où seraient descendus le Nasdaq et les autres indices si ces coupe-circuits ne s’étaient pas déclenchés ? Pour rappel en 1987, ces coupe-circuits n’existaient pas et le S&P500 a perdu plus de 20% dans la même séance.

 

Voilà, lors du prochain “krach” boursier, sur indices ou matières premières, vous saurez ce qui vous attend (en partie tout du moins ).

Un conseil:
Faites attention lorsque vous tradez les futures proches de leurs limites. En effet, plus ils s’approchent de leurs limites, plus les marchés vont devenir nerveux. Ne placez pas vos stops près de ces limites, vous pourriez être exécuté à un prix bien différent de celui que vous avez fixé du fait de la nervosité des marchés. Et n’oubliez pas que le seul moyen de garantir un stop est d’utiliser les options comme couverture.

Voici deux exemples ci-dessous en vidéo avec des stratégies différentes:

Achat d’un Put:

 

Achat d’un Bull Put Spread:

Inscrivez-vous à ma newsletter et recevez la première partie de mon livre sur les options

Inscrivez-vous à ma newsletter et recevez la première partie de mon livre sur les options

Comprendre les Options
 

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :