Différences entre les indices boursiers. Composition, dividendes, trading ?

Différences entre les indices boursiers intro

J’ai eu l’idée de cet article grâce à une question de Fabien. Vous le connaissez certainement puisqu’il m’a déjà interviewé. Malgré ses 10 années d’expériences dans le monde du trading, il m’a posé des questions concernant les différences entre les indices boursiers. Je me suis donc dit que si une personne avec son expérience avait encore des doutes, il ne devait pas être le seul. Alors voici quelques explications.

 

Différences entre les indices boursiers. Quels indices ?

Je vais parler ici des indices suivants :

CAC40 : L’indice français représentant notre fleuron national avec 40 sociétés.

DAX30 : L’indice de nos voisins allemands. 30 sociétés représentant la crème allemande.

EuroStoxx 50 : L’indice regroupe les 50 plus grosses capitalisations boursières de la zone euro (pays qui ont adopté l’€). La France est la plus présente avec 17 sociétés. Cocorico !

Dow Jones Industrial Average : Créé en 1896, il s’agit du plus vieil indice boursier avec 30 sociétés représentatives de l’économie américaine.

SP500 : L’indice le plus suivi et le plus tradé au monde. Le benchmark que je m’obstine à battre chaque année. Comptant les 500 sociétés américaines les plus importantes. Il y a également une vingtaine de sociétés étrangères.

Nasdaq 100 : L’indice des valeurs « technologiques ». Regroupant 107 sociétés. 100 en réalité, car certaines font doublons comme GOOG et GOOGL. Comme pour le SP500, le Nasdaq 100 possède une dizaine de sociétés étrangères dans sa liste.

 

Comment sont construits les indices boursiers ?

La plupart de ces indices sont construits en pondérant chacune des sociétés qui les composent en prenant en compte la capitalisation boursière de celles-ci. C’est-à-dire en multipliant le nombre d’actions de la société par son cours de bourse. Dans l’indice CAC40 par exemple, Total ayant une capitalisation boursière plus importante qu’Accord, une hausse de 1% sur Total impactera plus fortement l’indice qu’une hausse de 1% sur Accord.

Il y a dans certains indices de légères nuances. C’est le cas du Nasdaq par exemple. Il existe un système de calcul qui vient caper l’influence de certaines actions qui dépasseraient 24% de l’indice ou si un petit groupe de sociétés avaient une influence dépassant 48% de l’indice.

L’indice Dow Jones est un cas à part dans la liste que je vous présente ici, car il n’est pas calculé sur la capitalisation boursière des sociétés qui le composent mais sur les prix des actions. J’en ai déjà parlé dans ce précédent article.

 

Différences entre les indices boursiers. Dividendes ?

Hormis le DAX, tous les indices de cet article n’incluent pas les dividendes versés dans leur cotation. C’est-à-dire qu’à chaque fois qu’un dividende est versé par une société, l’indice est impacté à la baisse. Ce qui explique que vous ayez une grosse différence entre la représentation graphique du DAX et du CAC40 par exemple.

Différences entre les indices boursiers indice CAC40

Différences entre les indices boursiers indice DAX30

 

A voir les images ci-dessus, on pourrait penser que le DAX est un indice bien plus performant que le CAC40. D’ailleurs, il n’est pas rare de voir ou d’entendre ce genre de critique dans la presse soi-disant “spécialisée”. En réalité, il n’en est rien. Si l’on compare le DAX avec le CAC40 dividendes réinvestis (CAC40 GR), on constate alors que le CAC40 est tout aussi performant que le DAX.

Différences entre les indices boursiers indice CAC40 GR

Différences entre les indices boursiers indice DAX30

 

Quels indices trader ?

Comprendre ce qu’est un indice et comment il fonctionne est un bon début. Ensuite, si vous souhaitez investir ou spéculer dessus, voici encore quelques précisions.

On ne peut pas acheter ou vendre directement un indice. On doit obligatoirement passer par des produits dérivés tel que les Futures, les Options, les CFDs, les warrants, les certificats…

Sur le long terme, toujours privilégier les achats, car de par leur construction, ces indices sont “programmés” pour monter. En effet, ces indices sont régulièrement mis à jour et dès qu’une société ne va pas bien, elle est remplacée par une qui se porte mieux.

Il est important d’utiliser des produits extrêmement liquides avec beaucoup de volumes pour éviter des manipulations de marchés. Surtout dans du trading à court terme. Voici une vidéo où je montre qu’il vaut mieux trader les marchés US que le CAC40 compte tenu du volume et de la liquidité.

Et enfin, vous devez adapter votre trading à votre rythme de vie. Si vous êtes matinal, mieux vaut trader les indices européens. Mais si vous travaillez et ne pouvez vous connecter à votre courtier que le soir, mieux vaut privilégier les marchés US. Si vous utilisez les Futures, encore un avantage aux indices US qui sont pratiquement ouverts 24h/24h, 5 jours sur 7. Le risque de gap en votre défaveur est fortement réduit.

 

Merci de m’avoir lu. Je précise que je serai présent, en tant que visiteur, au salon du trading qui aura lieu le 22 septembre à Paris. Si vous souhaitez faire connaissance avec moi durant cette journée, n’hésitez pas à prendre contact.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *