Performance Celtinvest 2016

Après avoir fait le bilan de mes prédictions de l’année passée, voici maintenant l’heure de faire le bilan de la performance Celtinvest 2016. Je vais en profiter pour expliquer pourquoi certains ratios ou chiffres semblent “mauvais” alors que la performance globale est plutôt bonne.

 

Performance Celtinvest 2016, résultats.

Voici une copie d’écran de mon compte.

Performance Celtinvest 2016 résultats

Comme je l’expliquais dans l’article sur mes résultats de l’année dernière, je compare mes performances avec celles du SP500 qui est mon benchmark. La performance Celtinvest 2016 avec 22,84{f4552fb4856f046c48bb996b8c5a76f1b7926f30f262d362951b8d3e70ae3ffe} est plus du double de celle du SP500. Cette année, mon portefeuille surperforme donc son benchmark de 13{f4552fb4856f046c48bb996b8c5a76f1b7926f30f262d362951b8d3e70ae3ffe}. Ce qui est très bien, même s’il faut le reconnaître, c’est moins bien que l’année dernière.

Et pourtant, je m’étonne moi-même avec cette performance car j’ai l’impression d’avoir eu tort toute l’année. Ce qui n’est pas loin d’être vrai. 

En début d’année, je n’imaginais pas que les indices puissent baisser. En juin, je ne croyais pas au Brexit et enfin, en novembre, je ne pensais pas que Trump pourrait gagner l’élection américaine.

Comment peut-on arriver à faire plus de 20{f4552fb4856f046c48bb996b8c5a76f1b7926f30f262d362951b8d3e70ae3ffe} de rendement en se trompant ?

C’est “simple”. Premièrement, j’investi dans des sociétés fiables et je pratique une réelle diversification. Deuxièmement et c’est le plus important, j’utilise les options pour augmenter le rendement de mes investissements mais aussi dans mon trading spéculatif. Et comme vous allez le voir dans le chapitre suivant, on peut se tromper et quand même gagner de l’argent grâce aux options. Ce qui m’a permis, malgré quelques mois perdants de cumuler des gains réguliers tout au long de l’année comme le montre le graphique ci-dessous.

Performance Celtinvest 2016 cumul

Les chapitres suivants sont destinées aux personnes qui épluchent mes résultats en détail et qui émettent un avis sans connaître mon style de trading, ma plateforme ou même les options. Je vais donc éclaircir certains points pour qu’ils évitent de refaire les mêmes erreurs de jugement que l’année dernière. 

 

Performance Celtinvest 2016, des ventes à découvert ?

 

Performance Celtinvest 2016 VAD

Tout d’abord, sachez que je n’ai vendu qu’une seule fois à découvert une action cette année et encore, par erreur. Ce sera d’ailleurs l’occasion de revenir sur cette anecdote dans un prochain article… Mes gains dans la colonne Short Trades sont donc bien dus à des ventes à découvert, mais uniquement d’options.

Si ma réussite est si bonne dans cette colonne, c’est tout simplement que je vends beaucoup d’options. Et pas toujours sèches. Dans le cas d’un Bull Put Spread par exemple, si mon trade est clôturé gagnant, je vais avoir des gains dans la partie Short Trades mais qui seront supérieurs aux pertes qui viendront dans la partie Long Trade.

 

Performance Celtinvest 2016, trop de trades ?

Performance Celtinvest 2016 trades

On m’a aussi dit que pour un investisseur, je faisais beaucoup de trades (554 cette année). Je suis avant tout un investisseur, certes. Mais j’ai aussi une activité spéculative qui génère plus de trades. Cependant, les apparences sont trompeuses. Lorsque je mets en place un Calendar Spread, il ne s’agit que d’un seul trade pour moi, mais de deux pour TradeStation. Mon trade gagnant sur le Nasdaq (ci-dessous) s’est transformé en un trade gagnant ET un trade perdant dans ma plateforme.

Performance Celtinvest 2016 NDX

En supposant que je ne place que des Calendar Spreads et que tous soient gagnants (on peut toujours rêver), j’aurais une performance de réussite personnelle de 100{f4552fb4856f046c48bb996b8c5a76f1b7926f30f262d362951b8d3e70ae3ffe} mais seulement de 50{f4552fb4856f046c48bb996b8c5a76f1b7926f30f262d362951b8d3e70ae3ffe} pour ma plateforme.

Pour info, j’ai fait beaucoup d’Iron Condor en 2016. Pour TradeStation, il s’agit de 4 trades différents. Vous pouvez donc facilement diviser mon nombre de trades par approximativement 2,5. J’avoue ne pas savoir avec précision combien je fais de trade par an car cela n’a aucune d’importance. L’important, c’est combien je gagne à la fin de l’année.

 

Performance Celtinvest 2016, une gestion risquée ?

Performance Celtinvest 2016 gestion

On m’a également mis en garde contre, « les risques inconsidérés » que je prenais en perdant des sommes comme celle entourée en rouge (Largest Losing Trade $28292). Il est vrai que cette somme peut paraitre importante, mais en réalité, la perte ce jour-là était de $3216. Ce qui est déjà bien suffisant à mon goût.   Comment est-ce possible ?

Là encore, il s’agissait d’un Spread sur options. Un Bear Call Spread sur le Russell qui a mal tourné à la suite de l’élection de Trump. J’ai bien perdu $28292 sur mes options vendues mais j’ai aussi gagné $25076 sur mes options achetées. Ce qui fait une différence de “seulement” -$3216 dans mon équity curve que voici ci-dessous (voir ovale rouge).

Performance Celtinvest 2016 equity

Ma plus grosse perte en 2016 a été d’environ $4000 sur un trade de paires entre Wynn Resorts (WYNN) et le Nasdaq (QQQ), avec des options, sur lequel je n’ai pas été très inspiré. Voir décrochage au ~225 trades sur le graphique ci-dessus.

 

Voilà, vous savez tout. Je pourrais faire comme certains pros du marketing et des publicités sur Facebook ou Youtube qui publient leurs résultats de trading sur Excel.  Mais j’ai décidé de jouer la transparence. J’espère qu’avec ces explications, vous y verrez plus clair ?