Volatilité Implicite

Volatilité ImpliciteLa Volatilité Implicite (VI) est le concept le plus important à comprendre lorsque l’on veut trader correctement les options.

D’abord, vous devez bien comprendre que dans le monde des options, il y a volatilité et volatilité…

Tout trader connaît la volatilité (dite historique) puisque, plus le sous-jacent fluctue, plus on dit qu’il est volatile. Par exemple, une action comme ArcelorMittal est plus volatile qu’une action comme Total parce qu’Arcelor a des variations de prix plus importantes que Total. Un trader actif va préférer trader Arcelor car il y aura beaucoup plus d’opportunités.

L’autre volatilité est la Volatilité Implicite, qui est un concept qu’utilisent seulement les trader sur options. En effet, quelque soit le modèle mathématique utilisé pour pricer la prime des options, la VI est une des données fondamentales.

 

Alors qu’est-ce que la Volatilité Implicite ?


Pour faire simple: La VI est la perception du marché concernant le futur du sous-jacent. 

 

Qu’exprime t-elle ?

Elle est donnée sous forme de pourcentage et exprime une distribution probable des cours du sous-jacent sur une période future donnée. Prenons un exemple concret pour comprendre cette dernière phrase.

Si le SP500 côte à 2050 points avec une VI de 17%, cela veut dire que le marché estime que les cours du SP500 ont 68% de chance (un écart type) de se trouver entre 1700 et 2400 points dans un an. Pour connaître le mouvement que prévoit le marché sur les 30 prochains jours, il suffit d’appliquer la formule suivante:

 

Volatilité Implicite CalculSi on reprend l’exemple ci-dessus, pour 60 jours, on obtient: 2050 x (17/100) x racine carrée de (60 divisé par 365) = 140.
Le marché estime donc que le SP500 a 68% de chance de faire un mouvement de + ou – 6.8% pour les 60 prochains jours.

Certains analystes devraient connaître cette formule, cela leur éviteraient de raconter des âneries. En effet, si un “gourou” vous annonce une baisse de 20% dans les 2 prochains mois, sachez qu’avec une volatilité de 17%, la probabilité qu’un tel scénario se réalise n’est que de 4% !

 

Comment l’exploiter ?

Un trader sur options non directionnel (c’est à dire que la direction du marché l’importe peu) va toujours chercher à acheter ou à vendre de la volatilité. Sachant que la VI a toujours tendance à revenir vers sa moyenne. Il doit donc savoir où se situe la VI actuelle par rapport aux 6 ou 12 derniers mois. Ainsi il saura s’il est préférable de vendre de la volatilité plutôt que d’en acheter.

Reprenons l’exemple du SP500 avec une VI de 17%. C’est beaucoup ou non ?

Imaginez que vous possédiez un indicateur qui vous indique que sur les 12 derniers mois, le plus bas constaté était de 15% et le plus haut de 40%. Vous pourriez voir que la VI actuelle de 17% est assez faible finalement et conclure que vendre de la volatilité grâce à des stratégies sur options, n’est peut-être pas la meilleure des stratégies. Et au contraire, mettre en place des stratégies sur options qui seraient profiter d’une hausse de volatilité si celle-ce venait à se produire…

 

Ou trouver ces infos ?

J’espère que vous l’aurez compris, pour trader les options, il est impératif de connaître la VI mais aussi et surtout de savoir où la volatilité implicite du moment se situe par rapport aux six ou douze derniers mois.
Le problème c’est qu’il y a très peu de plateformes qui donnent ces informations cruciales.

Mon broker vous donnera la possibilité d’utiliser de tels outils. Si vous souhaitez tester leurs plateforme, demandez-moi les codes d’accès pour un compte démo.

Et si vous n’avez pas tout compris, n’hésitez pas à me poser vos questions ci-dessous.

 

16 commentaires

    • celtinvest dit

      Bonjour Max,
      Très bonne question !
      Les modèles mathématiques utilisés pour pricer les options sont basés sur les concepts de la théorie des probabilités. L’écart type (~68%) est un concept de base de cette théorie. Il s’agit d’une mesure de la dispersion d’une variable aléatoire. Dans le cas du trading, de la mesure de la dispersion des cours du sous-jacent.
      Abonnez-vous à mes articles, j’en publierai un sur cette notion…

  1. guyem dit

    Bonsoir Paul ,
    Statistiquement , concernant les earnings quand observe t on le pic de VI ??
    avant l annonce de resultat ou apres un eventuel fort mouvement hausse ou baisse ?
    bonne soirée

    • celtinvest dit

      Bonsoir,
      En ce qui concerne uniquement les earnings, le pic de volatilité est atteint juste avant la publication. Il peut cependant arriver que le pic se produise un jour ou deux avant et que la VI soit un peu moins forte le jour J. Mais dans 90% à 95% des cas, après l’annonce, la VI chute, même si je sous-jacent à fait un fort mouvement.

      Maintenant, si votre question concerne toutes les conditions de marché, la VI peut très bien être plus élevée que lors des earnings si la valeur chute violemment ou s’il y a une annonce particulière sur la valeur (changement de CEO, approbation FDA…)

    • celtinvest dit

      Certainement pour la même raison que toutes les autres villes Françaises qui ont également contracté ces prêts. Les conseillés municipaux ne savent pas ou ne comprennent pas ce qu’ils ont signé ni ce qu’est une option…

    • celtinvest dit

      Merci Philippe, j’ignorais qu’il y avait autant de communes près de chez moi concernées. Je vais me renseigner d’avantage…
      Concernant les warrants, il faut bien comprendre que ce ne sont rien d’autre que des options mais qui se traitent de gré à gré avec un émetteur plus ou moins fiable…
      Les turbos sont des produits plus “dangereux” car leur barrière désactivante réduit fortement vos probabilités de réussite.
      Un faible capital n’est en aucun cas une excuse pour ne pas trader les options. Une option peut s’acheter pour seulement quelques dizaines de $ ou €.

  2. Nourdine dit

    Merci Paul, je cherchais pendant 3 heures alors que toutes mes réponses sont dans vos articles!
    j’ai une question, peut on remplacer la VI par la volatilité réalisée dans la formule que vous proposez, pour avoir le mouvement prévu par le marché sur 30, 60 … jours ?
    Merci encore 🙂

    • Paul de Celtinvest dit

      Bonjour,
      Mais pourquoi vouloir aller voir ailleurs que sur mon blog ? 😉

      Je vous déconseille de le faire. La volatilité passée ne tiens pas compte des évènements à venir qui sont pricés dans la Volatilité Implicite

  3. Cyrille dit

    Bonjour Paul,
    Je cherche à savoir comment calculer la probabilité de réussite d’un trade, connaissant la volatilité, le cours du sous jacent, le cours espéré, le nombre de jours avant échéance.
    Tu prends l’exemple d’une baisse de 20% sur les 2 prochains mois, avec une VI de 17%, et un cours de 2050.
    Pourrais-tu m’indiquer ta méthode de calcul (j’ai cru comprendre en allant sur le net qu’il y en avait plusieurs..)
    Merci

    • Paul de Celtinvest dit

      Bonjour Edgard,

      Si je me souviens bien, j’avais dû regarder le delta du Put et arrondir. En sachant que le delta n’est qu’une approximation.
      Le but de ma “démonstration” était surtout de dire que les probabilités que le fameux guru ait raison étaient quasi nulles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *