Brokers Tricheurs

Brokers TricheursCet article a pour but de vous avertir des risques que vous encourrez à trader sur des marchés non centralisés et non régulés.

Les marchés régulés et centralisés sont ceux des: Actions, Futures et Options (vanilles).

Les warrants, turbos, certificats, CFD, Forex et options binaires ou autres options ne se traitent pas sur un marché régulé et centralisé. Ils sont proposés par des intermédiaires financiers qui sont votre seule contrepartie.

Le Forex est en train d’évoluer dans le bon sens puique certains brokers vous proposent des spreads interbancaires, ce qui se rapproche d’un marché centralisé, mais pas encore régulé.

 

Il y a options et options !

Avant toute chose, je tiens aussi à préciser une chose très importante concernant les options car cet article va justement concerner les options que l’on peut trouver chez certains brokers. Tachez de bien faire la différence entre les options dites vanilles qui se tradent sur un marché régulé depuis plus de 40 ans et les options de toutes sortes que l’on trouve chez certains brokers depuis seulement quelques années comme les options binaires, one touch, boundary, etc…

Brokers Tricheurs, histoire vraie:

Je vais maintenant vous raconter l’histoire qui est arrivée à l’un de mes clients qui trade principalement le CAC, le DAX et les options sur le DAX. Cette personne a un compte chez l’un des plus gros brokers français. Pour des raisons de confidentialité, je ne peux pas révéler le nom de ce broker, sachez seulement qu’il s’agit de l’un des plus connus de France, autorisé par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) et qu’il est même coté en bourse.

Mon client aime vendre des options. Comme je vous l’ai déjà expliqué dans cet article, il y a plusieurs avantages à être vendeur d’options.

Début avril, mon client avait vendu beaucoup de Puts d’échéance mai sur le DAX. Ses options étaient de prix d’exercice (strike) très éloigné: environ -10% du cours de l’époque.

Après l’expiration du mois d’avril, soit quelques semaines après avoir ouvert sa position initiale, son broker affiche de nouvelles options échéance juillet sur le DAX. Mon client remarque alors que sur un strike se situant à environ -25%, la prime des Puts est assez élevée. Il décide alors de clôturer sa position gagnante sur les options d’échéance mai pour ouvrir une nouvelle position sur ce strike d’échéance juillet. En effet, il aura un bien meilleur rendement sur ce trade avec une plus grande probabilité de réussite.

Il part déjeuner et quand il revient, il constate que sa position a disparu !

Ni une ni deux, il décroche son téléphone et appelle le service client de son broker. Il explique ce qui se passe et il s’entend répondre par la personne au bout du fil “qu’en effet sa position a été annulée car leur ordinateur a commis une erreur et que le prix affiché n’était pas le bon. Ils ont donc purement et simplement supprimé sa position”. Notez au passage qu’ils l’ont fait sans le moindre avertissement !

Mon client est un chef d’entreprise qui n’a pas l’habitude de se laisser faire, ni d’avoir sa langue dans sa poche. Le ton monte rapidement au téléphone, mais son interlocuteur continue de lui rabacher la même chose: “nous avons tous les droits, relisez votre contrat, c’est écrit noir sur blanc.”

Mon client raccroche le téléphone et compose immédiatement le numéro de son avocat. Ensemble, ils vont rédiger un email à l’attention du broker dans lequel ils vont les menacer de porter l’affaire, non pas devant les tribunaux, mais dans les médias spécialisés…

Deux heures après la réception de cet email, le directeur France de ce tricheur (broker pardon… phonétiquement, c’est la même terminologie   ), appelle mon client pour s’excuser et surtout négocier un accord à l’amiable.

Après une discussion tendue (mais courtoise), ils finissent par tomber d’accord:
Mon client accepte leurs excuses à condition qu’une telle chose ne se reproduise plus et qu’ils remettent la position d’origine en place puisque celle-ci était gagnante. Il restait encore du premium dans les options et donc un gain supplémentaire potentiel à la clef.
Le deal est conclu verballement et une petite heure après, mon client retrouve sa position initiale dans son portefeuille.

 

Brokers tricheurs, conclusions:

Quand vous tradez avec des produits dérivés non régulés, vous ne controlez absolument rien ! Puisque votre broker a accès à toutes vos positions et qu’il peut les faire et les défaire comme bon lui semble.

Si vous êtes un trader gagnant, vous êtes un danger pour votre broker puisqu’il est votre seule contrepartie. Si vous gagnez de l’argent, il en perd.

Si une mésaventure comme celle-ci vous arrive, menacez-les de faire du bruit médiatiquement. Une mauvaise publicité les inquiète d’avantage qu’un mauvais procès. Et n’hésitez pas à demander de l’aide.

Je ne sais pas pour vous, mais je trouve qu’il est déjà suffisament difficile de gagner de l’argent en bourse sans avoir en plus à se méfier de son propre broker. Alors spéculez ou investissez sur des marchés régulés.

2 commentaires

  1. musetti dit

    lol, des vrais escrocs ces marketeurs, j’ai une petite idée de quelle broker il s’agit (a mon avis ca doit commencer par i). incroyable

    • celtinvest dit

      Celui-là ou un autre, de toute façon, c’est tous les mêmes !
      Ce qui est surtout important de retenir, c’est que quel que soit le broker que vous allez choisir, assurez-vous toujours qu’il ne soit qu’un intermédiaire et que sa rémunération ne soit basée que sur des commissions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *