Gap mortel sur EURCHF

EURCHFLe 6 septembre 2011, suite à la crise sur l’Euro, la BNS (Banque Nationale Suisse) avait décidé, pour protéger son économie, de maintenir coûte que coûte un taux de change de 1.20 Euro pour 1 Franc Suisse. Depuis cette date historique, la BNS a très bien défendu ce taux plancher puisque le cours de l’EUR/CHF n’a cessé d’osciller entre 1.2000 et 1.2650, si bien que les investisseurs ont fini par oublié que cette situation n’avait rien de normal. En effet, dans une économie mondialisée, même une institution aussi importante qu’une banque centrale ne peut lutter éternellement contre les fondamentaux…

 

Le 15 janvier 2015, la BNS a encore une fois crée la surprise en indiquant que désormais, elle ne défendrait plus ce taux plancher et qu’elle laissait à nouveau le cours de l’EUR/CHF fluctuer selon les lois de l’offre et de la demande. Cette nouvelle a eu l’effet d’une bombe ! En effet, toutes les transactions ont été suspendues et lorsque la liquidité est revenue sur les marchés, le taux de change était passé de ~1.20 à ~1.05 sans laisser le temps aux stops loss de fonctionner. Il s’est crée un gap “mortel” sur l’EUR/CHF ruinant au passage quelques institutionnels mais surtout des milliers de particuliers. Faces aux pertes abyssales de leurs clients, les brokers les moins capitalisés ou les plus leveragés ont, soit déposé le bilan (Alpari UK ou Global Brokers NZ), soit été obligé de trouver des capitaux dans l’urgence pour renflouer leurs caisses. C’est le cas de FXCM qui a été sauvé de justesse. Tout ceci est parfaitement bien expliqué dans la première partie de la vidéo ci-dessous.

 

Ce genre de Black Swan (voir le livre culte Le cygne noir de Taleb) arrive bien plus fréquemment qu’on ne le pense sur les marchés. Il n’y a que deux façons de s’en sortir sans drop de dommages lorsqu’on est à contre courant:

  • Ne pas utiliser ou utiliser un très faible effet de levier
  • Se couvrir avec des options

Quand on trade sur les Futures ou sur le Forex, il est très difficile de ne pas se servir de l’effet de levier justement par ce que ces produits financiers sont basés sur le principe du levier. C’est pourquoi l’utilisation des options comme couverture de votre position en lieu et place du stop loss s’avère être la meilleure solution.

 

Malheureusement, les options ont souvent une mauvaise réputation au près des particuliers. Ceux-ci les trouvent trop compliquées à comprendre et à utiliser. Je veux bien leur donner raison, mais je leur explique que s’ils tradent sur les marchés sans utiliser les options, c’est un peu comme utiliser un vieux téléphone. Certes, c’est plus simple qu’un smartphone, mais vous ne pouvez pas consulter vos emails, consulter des sites ou des vidéos sur internet ou bien vous en servir comme GPS ! Les options, “c’est le smartphone des marchés financiers”. Vous aurez accès à beaucoup plus de fonctionnalités…

 

Dans le webinaire ci-dessous où j’étais présent en tant qu’invité, j’explique justement comment se protéger sur le Forex avec des options pour éviter un nouveau krach.

Je vous rappelle également que j’offre la formation sur options (achat/vente d’option et couverture) à toutes les personnes qui s’inscriront à WHSelfinvest par mon intermédiaire.

 

 

2 commentaires

  1. philippe dit

    Trés bon webinaire merci mais dans le cas de l ‘eur/chf n ‘ y aurait-il pas eu un risque de solvabilité finale étant donné le marché de gré à gré que constitue le forex et étant donné l ‘abscence d ‘une entité indépendante garante,a contrario du marché réglementé qu ‘est le CBOE,Euronext,Eurex …

    • celtinvest dit

      Bonjour Philippe,
      J’aurai toujours une préférence pour les marchés régulés versus le gré à gré. Malheureusement le Forex n’est pas un marché régulé et si l’on veut traiter dessus, il faut se plier à cette contrainte.
      Lors de la décision de la BNS, les cours ont été suspendus. Ce qui a été le cas également pour la cotation des options (pas de sous-jacent, pas d’options). Lorsque les brokers ont de nouveau coté le spot, ils ont certainement fait de même avec les options. Le gain sur l’option compensant la perte sur le spot. En tout cas, si ça n’a pas été le cas, il y a moyen pour le client de porter réclamation à son broker et régulariser la situation à son avantage.
      En ce qui concerne mon broker, je suis confiant, ils sont sérieux. Je rappelle que j’offre la formation aux options si on s’inscrit à WHSelfinvest par mon intermédiaire 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *