Prévisions Celtinvest 2016

J’espère que vous avez passé de bonnes fêtes de fin d’année ? Je vous souhaite une très bonne année 2016. Plein de bonnes choses et de belles plus-values.
Avec une nouvelle année qui démarre, nous avons toujours le droit à un flot de pronostics en tous genres. Je vais me prêter à ce petit jeu et vous livrer les prévisions Celtinvest 2016. Les prévisions qui vont suivre ne sont que le reflet de mes convictions et ne sont données qu’à titre indicatif et ne sont aucunement une incitation à suivre celles-ci.

 

Prévisions Celtinvest 2015, le bilan.

Commençons d’abord par faire le point sur les anticipations de marché que j’avais faites l’année dernière lors d’un webinaire pour mes élèves.

Le pétrole était alors à $58 et je le voyais descendre à $40. J’avais vu juste puisque le pétrole a continué de baisser et a même atteint ~$36. 

L’EUR/USD était à 1.1875 et je le voyais également descendre pour aller jusqu’à la parité. L’EUR/USD a bien continué de baisser mais n’a jamais touché la parité. Il s’est arrêté à ~1.05  

Le SP500 était à 2020 et je le voyais monter jusqu’à 2250 points. Il y a bien eu une petite hausse jusqu’à 2134 points. Ensuite une petite claque avec “la crise Chinoise”, pour finalement finir l’année totalement flat. 

 

Prévisions Celtinvest 2016

Encore une fois, ces anticipations me sont propres et sont établies en fonction des données disponibles au moment où j’écris cet article. Il va de soi que je ne m’entêterai pas à suivre celles-ci si d’importantes données macroéconomiques venaient à changer. Je les partage avec vous par simple jeu et aussi parce qu’il n’y a pas de raison que je sois le seul à ne pas y aller de mes prédictions pour 2016 ! 

 

Pétrole. Je vois mal le pétrole baisser davantage. Je pense qu’il est temps de rentrer sur des sociétés comme Chevron (CVX), Exxon Mobil (XOM) ou Total (TOT). Ce sont des poids lourds du pétrole qui ne souffrent pas trop d’un pétrole bas et qui profiteront pleinement, même d’une petite remontée des cours de l’or noir. De plus, les dividendes sont très intéressants.
Comme toujours le timing est difficile, mais pourquoi ne pas se contenter de suivre une stratégie toute simple ?

 

EUR/USD. Je vise toujours la parité entre l’€ et le $. En effet, la banque centrale Américaine (FED) va monter ses taux. Tout doucement, mais surement. Sa consoeur, la banque centrale Européenne (BCE) est en plein Quantitative Easing. Il va durer jusqu’en avril 2017 (pour commencer). Et aucun des problèmes majeurs n’ont été réglés en Europe (Grèce, Espagne, migrants, zéro réforme en France…). Nous aurons une nouvelle crise de l’euro, tôt ou tard…

 

SP500. Nous sommes sur une année spéciale. Elections (haussier) et début de la hausse des taux par la FED (baissier). Je pense que les marchés vont se chercher. Je vois bien le SP500 jouer au yo-yo. Cependant, comme je suis de nature optimiste, j’imagine bien une hausse de 10{f4552fb4856f046c48bb996b8c5a76f1b7926f30f262d362951b8d3e70ae3ffe}. Mais plutôt pour la fin d’année.

 

OR. Cette année, je rajoute l’or dans mes prédictions car beaucoup de mes lecteurs ont écouté et suivi aveuglément les “gourous” qui nous rabâchent sans arrêt “qu’il faut acheter de l’or car le monde va s’écrouler et que seuls les possesseurs de pièces ou lingots d’or survivront”. Certains se retrouvent maintenant coincés avec leurs positions sur l’or ou sur des minières.
Pour ma part, je pense que l’or va encore baisser et toucher les $1000 l’once. Il me semble que $1000 est un chiffre fatidique. Si ce support ne tient pas, il est possible que l’on aille toucher les $800.
L’or redeviendra une valeur refuge, mais pas avant une crise de la même ampleur que celle de 2008 ! Pour citer quelqu’un de mon entourage: “Il faudra être patient” (petit clin d’oeil).

 

Prévisions Celtinvest 2016, recommandations.

Quelles que soient vos convictions, soyez toujours prudent en matière d’investissement ou de spéculation. Personne ne connaît ou ne peut prédire avec exactitude ce que feront les marchés. Et ce n’est pas parce qu’une personne est médiatisée qu’elle est forcément plus douée. Il n’y a qu’à voir la performance des fonds que gèrent certaines de ces personnes…

Quoi que vous fassiez, vous devez toujours diversifier vos positions et utiliser les options pour baisser votre prix de revient et réparer vos positions sans prendre de risques supplémentaires.

 

Inscrivez-vous à ma newsletter et recevez la première partie de mon livre sur les options

Inscrivez-vous à ma newsletter et recevez la première partie de mon livre sur les options

Comprendre les Options
 

You have Successfully Subscribed!

%d blogueurs aiment cette page :