Sell in May and go away

Sell in May and go awayDéjà fin avril ! Quatre mois de passés à toute allure… Côté bourse, c’est quatre mois de hausse sur les indices: + 2% sur le SP500, + 6% sur le Nasdaq, +20% sur le Hang Seng (Chine) et également + 20% sur le CAC et le DAX (Merci le Quantitave Easing !)…

Que nous réserve le restant de l’année ? Bien malin qui peut le prévoir, cependant beaucoup pensent que les indices sont en surchauffe et qu’une correction pourrait se produire. D’autant que nous arrivons au mois de Mai et vous connaissez sûrement cet adage boursier: “Sell in May and go away” ?

 

Que signifie Sell in May and go away ?

Et bien tout simplement qu’il est préférable de clôturer ses positions en Mai et de revenir sur les marchés plus tard. Normalement vers la fin Octobre, début Novembre.

Est-ce justifié ?  Faisons une petite “étude”…

Voici un tableau des journées haussières et baissières sur le SP500 depuis 1950:

Sell in May and go away up&down

Comme vous pouvez le constater, les mois de Mai, Juin, Juillet, Août et Septembre sont les mois où l’on trouve le moins de journées haussières. Mais cela ne signifie par pour autant que le SP500 a baissé pendant ces périodes.

 

Voyons maintenant un graphique montrant l’évolution du SP500 depuis 1930 d’un point de vue du cycle des élections Américaines:

Sell in May en go away election

 

Nous sommes dans l’année qui précède la prochaine élection Américaine (courbe bleue) et aussi dans le 2eme mandat de Barack Obama (courbe noire). On peut constater que dans le passé, les mois de Mai à Septembre n’étaient pas forcément baissiers. Il n’y a que le mois d’Octobre qui est en moyenne plutôt moins bon. (Ne vous laissez pas piéger par la courbe noire puisque le krach de 2008 est la principale cause de l’allure de celle-ci).

 

Pour finir, voici le résultat d’une stratégie backtestée sur TradeStation:

Sell in May and go away strat

Cette stratégie qui consiste à acheter le SP500 début Mai et à clôturer la position début Novembre a été backtestée depuis Janvier 1960 à nos jours. Une personne qui aurait investi $10 000 dans cette stratégie se retrouverait aujourd’hui avec $14 461,50. Avec 35 trades gagnants sur 54, soit un pourcentage de réussite de 64,81%.

Pour info: si cette même personne s’était contentée d’acheter le SP500 en Janvier 1960 et avait clôturé sa position seulement de nos jours, son portefeuille afficherait un montant de ~$350 000, soit 24 fois plus !

 

Conclusions sur Sell in May and go away:

Les résultats sont assez mitigés. En effet, la période du mois de Mai et des mois qui suivent est en général plutôt haussière. Mais la hausse n’est pas exceptionnelle ! Si vous vouliez investir sur les marchés, je vous conseillerais d’attendre la fin de l’année ou de commencer dès aujourd’hui, mais avec une somme inférieure à ce que vous aviez prévu au départ.

Que faire si l’on est déjà investi ?

Clôturer toutes vos positions ne me semble pas une très bonne idée. Je vous conseillerais plutôt de vendre des Calls ATM ou d’acheter des Puts sur le SP500 pour hedger vos positions. La volatilité est très basse, les Puts ne sont pas trop chers. Vous pouvez également acheter des Calls sur le VIX, mais attention, assurez-vous de bien comprendre le fonctionnement du VIX avant. Si vous êtes légèrement baissier, vendre des Straps (article précédent) peut également être une bonne idée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *