Je vous l’ai déjà démontré au début de cette ancienne vidéo, le SP500 est beaucoup, mais vraiment beaucoup plus liquide que le CAC40. De toute façon, ce n’est pas compliqué, le SP500 est l’indice le plus tradé et donc, le plus liquide au monde. Lorsque l’on souhaite trader un produit liquide, fiable avec un minimum de slippage et peu manipulable, il est évident qu’on est obligé de se diriger vers cet indice. C’est pourquoi, aujourd’hui, je vais vous présenter les différentes façons de trader le SP500.

 

Qu’est-ce que le SP500 ?

Voici une rapide présentation du SP500 pour ceux qui ne seraient pas exactement ce dont il s’agit ou comment il fonctionne.

Le Standard and Poor’s 500 (que l’on appelle plus souvent le S&P 500) est un indice composé des 500 sociétés les plus dominantes cotées sur le marché boursier des États-Unis. On y trouve également une vingtaine de sociétés étrangères. C’est le benchmark par excellence. L’indice que tous les gérants veulent battre, même si peu y arrivent sur la durée.

Le SP500 est un indice calculé en pondérant chacune des sociétés qui le composent en prenant en compte la capitalisation boursière de celles-ci. C’est-à-dire en multipliant le nombre d’actions de la société par son cours de bourse. Si Apple (AAPL), ayant la capitalisation boursière la plus importante au moment où j’écris cet article, monte par exemple de 1%, alors cela impactera plus fortement l’indice qu’une hausse de 1% sur Nike (52eme capitalisation boursière).

Il est très important de comprendre qu’on ne peut pas trader un indice. On est obligé d’utiliser des produits dérivés. Ces produits dérivés sont par exemple des options, des contrats à terme ou alors des ETFs. C’est ce que je vais vous expliquer dans les prochains paragraphes.

 

Trader l’indice SPX.

Je le répète, il n’est pas possible de trader directement un indice. On va donc utiliser les options pour trader l’indice SP500 que l’on trouve sous le code: SPX.

Voici une chaîne d’options de l’indice SPX.

Indice SPX chaine d'options

Il existe une quarantaine d’expirations différentes. Il y en a tellement que toutes ne rentrent pas dans la copie d’écran ci-dessus. Comme vous pouvez le voir, il existe même des expirations tous les deux jours.

SPX prime option Call

Le multiplicateur pour les options de l’indice SPX est de 100. C’est-à-dire qu’il faut multiplier le prix affiché de l’option par 100 pour connaître le prix à débourser pour acheter ce Call de Strike 2750. $8,20 x 100 = $820. Il vous en coûtera donc $820 si vous voulez acheter ce Call de Strike 2750 qui expire dans 2 jours.

Mais rassurez-vous. En utilisant des Spreads sur options, il est possible de réduire encore d’avantage le risque. Voyez ci-dessous. En utilisant un Bull Call Spread, je n’ai besoin que de $200 ($2 x 100) pour me placer à la hausse sur l’indice SP500.

SPX Bull Call Spread

Pour info, les options sur l’indice SPX sont de type européen.

 

Trader le E-mini SP500 Future.

Un autre moyen pour trader le SP500 est d’utiliser le Future E-mini SP500 du CME.

Les spécifications du contrat sont les suivantes :

  • Expiration trimestrielle (mars, juin, septembre et décembre).
  • 1 points = $50
  • 1 point se divise en 4 ticks
  • 1 tick (0,25 points) = $12,50

La marge requise pour ouvrir une position sur le Future (au moment où j’écris ces lignes) est de $5800. Ce qui représente un levier de ~23 par rapport à la taille globale du contrat. Pour du pur day trading (position clôturée chaque jour), la marge est en générale divisée par 4, donc $1450. Soit un levier de ~95. Alors, pourquoi aller sur un marché non régulé comme le Forex ?

Il existe également des options sur le Future E-mini. Il est possible de mettre en place des trades pour moins cher que sur le SPX puisque cette fois, le multiplicateur est de 50. Ci-dessous, un Bull Call Spread qui coûte $145 à mettre en place ($2,90 x 50).

E-mini SP500 Bull Call Spread

Attention, selon l’expiration, le type des options du Future E-mini peut être américain ou européen.

 

Trader l’Exchange Traded Funds SPY.

Pour ceux qui voudraient faire de l’investissement et détenir le SP500 en portefeuille, un moyen à leur disposition consiste à acheter le tracker (ETF) SPY. En effet, avec cet ETF, on peut conserver indéfiniment l’indice SP500 en portefeuille, toucher les dividendes et même utiliser les options pour améliorer son prix de revient ou réparer ses positions perdantes.

Le SPY est le moyen le moins onéreux pour trader le SP500. En effet, celui-ci cote actuellement ~$275, on peut donc acheter seulement quelques actions et ainsi débourser très peu d’argent. Mais le levier est plus faible que sur les Futures. Avec un compte sur marge et en overnight, il vous sera possible d’utiliser un levier de 2. Celui-ci passe à 4 en intra-day. C’est-à-dire que si vous achetez 100 actions, votre courtier ne vous demandera qu’une marge de : $6875 (100 x $275 / 4).

Par contre, le gros avantage du SPY est de pouvoir investir de très petites sommes avec les options. En effet, si je reprends toujours un exemple de Bull Call Spread, cette fois-ci, il ne m’en coute que $23 pour ouvrir la position.

SPY Bull Call Spread

Oui, oui. Seulement $23 pour être exposé à la hausse sur le SP500. Le premier qui vous dit qu’il faut un gros portefeuille pour trader les options, vous me l’envoyez directement sur cet article ! 😉

Pour info, le type des options sur le SPY est américain.

 

 

Comme vous l’avez lu, il existe plusieurs manières de trader le SP500. Avec un levier très faible ou alors avec un levier très élevé (proche de 100). Avec plus ou moins de risques, en effet en utilisant les options, le risque est toujours maitrisé (si l’on sait ce que l’on fait). Toutes ces solutions existent sur les marchés régulés ! Il n’est absolument pas nécessaire d’aller vous faire arnaquer sur les marchés de gré à gré.

 

Voici cet article sous le format vidéo:

Post Author: Paul de Celtinvest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *